Tenue annuelle de Grande Loge

Secrétaire G.L.N.R.G.L.N.R.

Le 27 Septembre 2016, le Grand Maître Jean-Charles FOELLNER a dirigé les travaux maçonniques de la Tenue Annuelle de Grande Loge à Toulon.

Les Frères de l’obédience ainsi que les nombreux Frères visiteurs ont pu admirer la fonctionnalité et l’importante capacité d’accueil du temple de Toulon.

Toutes les loges du territoire national et de l’étranger étaient largement représentées.

Après avoir consacré la R.L. NOE à l’O. de Bandol (R.E.R.), le Grand Maître Jean-Charles FOELLNER a défini la feuille de route de l’obédience et a rappelé à chaque Frère le contenu de ses obligations et de ses engagements.

« Décembre 2013 / Septembre 2016… Trois années déjà…l’âge de l’Apprenti Franc-Maçon…Le temps de l’émerveillement, de la découverte et du silence.

Notre obédience a passé ce premier cap sans encombre grâce à l’énergie de ses animateurs et, désormais, je peux affirmer que son organisation structurelle est aboutie, permettant un fonctionnement efficace.

J’ai fixé la feuille de route à nos chefs de l’Ordre que sont les Vénérables Maîtres : à eux de continuer à promouvoir dans leurs Respectables Loges les valeurs véhiculées par notre obédience, condition de son développement harmonieux.

La rigueur, le respect des règles d’agencement des réunions, le maintien absolu de la chaîne maçonnique par la convocation régulière des Frères, la transmission de la connaissance par la mise en œuvre de cessions d’instruction, la promotion au mérite des Frères au sein de l’atelier, la pratique régulière du rituel, l’Initiation de candidats de qualité permettront d’asseoir la cohésion, l’intérêt et l’harmonie des Frères.

La fraternité, la tolérance, le travail, la croyance en Dieu ne sont pas de vains mots… bien au contraire ils constituent le ciment nécessaire à la liaison des pierres destinées à la construction du Temple maçonnique. Un Franc-Maçon, mes bien chers Frères, ne vient pas en tenue pour assister à une réunion mondaine ou rencontrer des relations socio professionnelles…Il vient sur le chantier pour exercer l’art maçonnique et poursuivre son chemin initiatique. Il y retourne chaque mois avec envie, empressement pour retrouver l’enceinte sacrée et célébrer la fête de la fraternité.

Une Franc-Maçonnerie sans fraternité est dévoyée, une franc-Maçonnerie sans joie est inconcevable, une Franc-Maçonnerie sans travail rigoureux par le rituel est un non-sens, une Franc-Maçonnerie sans transmission est une impasse, une Franc-Maçonnerie sans tolérance et générosité une monstruosité !… 

Chaque Frère de la G.L.N.R. est essentiel à ce schéma quels que soient son grade, son rite et son ancienneté. Son respect et son adhésion aux valeurs et aux vertus maçonniques seront perceptibles tant à l’intérieur du Temple que dans le monde profane. Bien plus, son comportement, son attitude au sein de sa famille, de son entreprise constitueront des points d’équilibre, de repère et d’attache dans un environnement particulièrement instable et dangereux.

Je n’ai aucun doute concernant le succès de notre entreprise collective dès lors que ces règles seront respectées par tous. Notre avenir réside dans notre capacité à « donner la lumière » … et surtout de notre volonté de guider notre nouveau Frère durant tout son parcours maçonnique.

L’Initiation, mes Frères, ne saurait être limitée à la simple cérémonie de réception… ce serait, convenons-en, trop simple !… Nous pouvons, nous devons faire vivre cette pratique maçonnique pure et sincère que j’ai eu le plaisir de connaître voilà plus de quarante ans.

Nous avons l’occasion unique de « bâtir », de concevoir, de créer, de matérialiser notre vision maçonnique : profitons-en, ne gâchons pas notre bonheur, construisons notre cathédrale et retrouvons ensemble les sentiments humains que les chantres d’une fausse modernité ont trop estompés.

Notre cœur doit être au centre de notre démarche et surtout pas notre raison. Notre dévouement envers les autres doit étouffer notre individualisme voire notre égoïsme. Notre simplicité doit écarter définitivement notre autosatisfaction. Notre humilité doit dépasser notre tendance naturelle à l’orgueil. Notre quête du bonheur doit transfigurer chaque instant, chaque action de notre existence…

…Enfin, mes très chers Frères, je vais conclure en vous rappelant la signification de l’une des quatre vertus cardinales de la Franc-Maçonnerie : le COURAGE.

« C’est cette noble et ferme signification de l’âme qui est également éloignée de la témérité que de la lâcheté. Elle nous permet d’endurer toute douleur, tout labeur, tout danger ou toute difficulté quand ils sont jugés nécessaires ou estimés utilement profitables. Cette vertu, comme la Tempérance, la Prudence et la Justice, doit être profondément imprégnée dans le cœur de tout Maçon comme une barrière et une garantie. »

Travaillons ensemble avec courage, mes Frères, réalisons nos rêves, assumons notre engagement de bâtir l’Edifice au sein de la G.L.N.R., A.L.G.D.G.A.D.l’U., pour notre plus grand bonheur et celui de tous nos Frères passés, actuels et futurs. »

Des agapes fraternelles ont clôturé cette superbe soirée.