Les Voeux du G.M. 2021

Secrétaire G.L.N.R.G.L.N.R.

Très cher et bien aimé Frère,

Il n’est que de regarder le cours du monde pour comprendre que la sérénité, la sécurité et la paix ne règnent pas sur la terre malgré les vœux sérieux que nous prononçons à la fin de chaque tenue… La pandémie endeuille tous les continents. L’économie mondiale est dévastée. Un vent d’effroi souffle sur la vieille Europe. Les protections institutionnelles ne suffisent plus. La référence aux Livres Sacrés égare plus qu’elle ne montre la voie. La souffrance est de plus en plus intolérable pour les plus faibles et les plus démunis… Plus près de nous, que dire des désordres sur les rives de la Méditerranée qui ne parvient plus à unir ceux qui sont nés de la même souche abrahamique…

Cette rébellion des éléments, ces agressions permanentes du mal, nous les connaissons bien, c’est tout simplement l’histoire du monde depuis qu’il est né et qu’il poursuit sa course à l’abîme.

Nous ne nous réunissons plus depuis dix mois et, comme pour chacun d’entre vous, les travaux dans l’enceinte sacrée, les retrouvailles fraternelles, les accolades, les agapes manquent à ma vie. Je sais que certains d’entre vous ont été directement touchés par la maladie, que certains d’entre vous ont perdu des êtres chers tandis que d’autres se retrouvent désormais dans des situations professionnelles dramatiques. Cette situation difficile perdure et il est évident que nous devrons encore subir ces tourments de longs mois.

Comment ne pas penser à notre initiation maçonnique porteuse de voyages ?… Comment ne pas penser à l’avertissement terrible du Vénérable Maître : « Monsieur, le plus grand des dangers vous menace et vous êtes sans lumière dans une profonde nuit. Cette clarté sans laquelle tout n’est que ténèbres ne vous a point été donnée. Cependant vous entrez dans une route inconnue et vous allez y faire des voyages pénibles et difficiles dans lesquels vous éprouverez la rigueur des éléments. »

Immédiatement le Vénérable Maître poursuit : « Mais ne vous découragez point, vous avez des guides qui méritent votre confiance et qui vous garantiront de tous les dangers, si vous vous laissez conduire avec docilité. »

Ces guides, mon bien aimé Frère, sont les vertus maçonniques qui vous sont enseignés dans votre parcours initiatique : vous devez en user, les pratiquer dans tous les actes de votre vie pour sortir du tourment et accéder à la tranquillité de l’âme. La Justice, la Tempérance, la Prudence, la Force et le Courage ne sont pas que des vains mots : elles doivent, en ce moment, être les guides de toutes vos actions et vous permettront de surmonter toutes les épreuves présentes.

Je suis persuadé que nous reprendrons nos activités maçonniques dans le courant de cette nouvelle année. Je suis persuadé qu’en digne Franc-Maçon, par votre travail, vous redresserez toute situation difficile. Je suis persuadé que les « Fils de la Lumière » possèdent dans leur corps, leur âme et leur esprit les armes de leur résistance au mal. A chacun d’entre eux de les utiliser !…

La démarche de l’initiation consiste non seulement à recevoir la lumière mais à la ressentir et donc à l’éprouver et l’utiliser au sens propre du terme. La connaissance est la résultante de l’initiation et de la lumière… mais uniquement en tant que chemin. Sur un chemin, il y a toujours des obstacles, parfois des traces et quelquefois aussi des empreintes… traces ou empreintes dont nous ne pouvons pas toujours mesurer la portée. A nous de vaincre et surmonter les obstacles. A nous de découvrir les traces et empreintes et de les interpréter. La vigilance est le propre du Maçon.

« Un jour, un homme arriva au Paradis et demanda à DIEU s’il pouvait revoir toute sa vie, les joies aussi bien que les moments difficiles. Et DIEU le lui accorda. Il lui fit alors voir toute sa vie, comme si elle se trouvait projetée le long d’une plage de sable alors que lui, l’homme, se promenait le long de cette plage. L’homme vit que, tout le long du chemin, il y avait quatre empreintes de pas sur le sable, les siennes et celles de DIEU. Mais, dans les moments difficiles, il n’y en avait plus que deux !… Très surpris et même peiné, il dit à DIEU : je vois que, dans les moments difficiles, tu m’as laissé seul. DIEU lui répondit : Mais non !… Dans les moments difficiles, il y avait seulement les traces de mes pas parce qu’alors je te portais dans mes bras. » (Paolo COELHO)

La lumière de l’initiation guide chacun d’entre nous dans l’enceinte sacrée et le monde profane.

Je fais le vœu que la santé, la paix, le bonheur et la prospérité illuminent votre vie pour la nouvelle année.

Je vous assure de mon affection fraternelle.

Jean-Charles FOELLNER
Grand Maître