Les Voeux du G.M. 2017

Secrétaire G.L.N.R.G.L.N.R.

Très cher et bien aimé Frère,

Le futur et l’avenir sont deux notions bien différentes.

Le futur se définit comme ce qui va arriver. Il peut même se calculer selon une courbe de probabilité, voire se deviner à partir du présent et du passé.

L’avenir, par contre, c’est ce qui est en marche, ce qui vient, ce qui est en train de venir. Chacun d’entre nous l’anticipe dans le présent, dans le quotidien sans aucun calcul.

Dès lors le futur est la projection du présent dans l’avenir alors que l’avenir est la projection du futur dans le présent.

Bien plus, perdre la conscience de l’avenir amène à la perte de l’espérance…à l’enfermement dans un monde dont on refuse le développement et l’évolution. Perdre la conscience de l’avenir revient à s’imaginer que le temps est éternité, à ériger le provisoire en immuable.

Le Franc-Maçon ne saurait renoncer à l’espérance, ne saurait renoncer au mouvement !…

L’espérance n’est pas seulement une vague conception que tout peut s’arranger dans le futur…Elle définit une approche différente des évènements, une façon nouvelle de se diriger et d’accepter l’avenir, quel qu’il soit matériellement.

L’espérance ne porte pas seulement sur le futur, mais elle touche aussi le présent. L’espérance prend corps dans notre expérience quotidienne pour nous rassurer et renouveler notre confiance en l’avenir.

L’espérance est une force !… Et cette force nous libère de la peur obsessionnelle de l’avenir en nous rendant totalement indépendants de ce qui pourra être ou ne pas être.

L’espérance n’est pas seulement une attente, l’espérance n’est pas l’espoir… mais elle permet de reconnaître dans le présent une réalité qui nous rend libres, autonomes et confiants. Cette espérance mobilise nos énergies, nous met en mouvement et nous libère de nos angoisses existentielles.

L’espérance vaut aussi dans la façon dont nous regardons les autres pour voir en eux non pas leurs faiblesses matérielles ou intellectuelles, mais simplement des Frères aimés.

D’ailleurs, le rite Emulation précise : « L’espérance est une ancre de l’âme, à la fois sûre et inébranlable. Qu’une ferme confiance dans la fidélité du Tout-Puissant anime alors nos efforts et nous apprenne à fixer nos désirs dans les limites de ses promesses les plus bénies et le succès nous attendra. Si nous croyons une chose impossible, notre découragement peut la rendre telle…mais celui qui persévère dans une juste cause surmontera plus tard toutes les difficultés. »

Vivez votre avenir, cultivez votre espérance, partagez-la !…

Je fais le vœu que la santé, la paix, le bonheur et la prospérité illuminent votre vie pour la nouvelle année.

Je vous assure de mon affection fraternelle.

 

Jean-Charles FOELLNER
Grand Maître